Lectures pour les girls

No sucre ! N.Mowbray VS Zéro sucre D.Gerkens

Quelque chose m’intrigue dans cette tendance « no sugar » ou encore « sugar free ». Un défi ? Une expérience ?

Outre la période « grossesse », j’ai un poids de forme agrémenté de quelques kilos que j’appelle « émotionnels ». Pour faire simple, si j’ai passé une mauvaise journée, si je suis fatiguée ou contrariée, j’ai besoin de sucre (ou plus précisément de chocolat). Je suis capable de m’enivrer de sucres jusqu’à un état de béatitude et puis…il y a le contre coup, coup de fatigue, sentiment d’échec et d’impuissance.

Une phrase choc m’a poussé à lire les deux livres que je vous présente aujourd’hui : « le sucre est il pire que la coke ? »

IMG_2615

No sucre ! Nicole Mowbray

Dans le livre No Sucre ! écrit par Nicole Mowbray , l’auteur s’apparente à une Bridget Jones complétement addict au sucre. Elle prend ses petits déj sur le pouce, rentre tard le soir et se laisse aller dans la mal bouffe. Elle a choisi de se passer de sucre complétement et probablement définitivement.

Dans cet ouvrage, vous trouverez sa méthode pour reprogrammer votre cerveau (tenir un journal alimentaire, choisir une méthode de sevrage, mener le projet en équipe, supprimer les tentations des placards, gérer ses pulsions.)

N.Mowbray livre des astuces pour tenir sur la durée, résister aux tentations chez des amis, en voyage, avec les enfants, au resto.

A la fin du livre, vous trouverez quelques recettes (mais avec des goûts anglo-saxons pas vraiment faits pour moi!).

IMG_2616 (2)

Zéro sucre. Danièle Gerkens

Dans ce deuxième livre, l’auteur est une journaliste qui travaille pour le magazine « Elle ». Elle s’est lancée un défi sur 1 an et raconte son expérience mois par mois. De part son métier, elle nous livre beaucoup de résultats techniques (= issus d’enquêtes et de rencontres), elle nous ouvre les yeux sur les lobbies industriels, la société, elle met l’accent sur le diabète, les AVC, les maladies inflammatoires…

Le plus : les recettes présentes à la fin de l’ouvrages et la liste des aliments à avoir chez soi pour cuisiner.

Ce qu’il faut retenir :

  • Les expériences commencent par des phases de sevrage. N.Mowbray parle d’une phase assimilable à un sevrage de toxicomane. Elle a été pendant de nombreux jours irascible, fatiguée, dotée d’une peau capricieuse et de maux de tête.
  • Les tentations sont partout les premières semaines et puis, peu à peu, l’envie du sucre diminue puis disparait presque.
  • Les édulcorants sont des pièges. L’édulcorant le « moins pire » est la Stévia.
  • L’arrêt du sucre a des effets bénéfiques: meilleure santé, peau jeune, sensation de légèreté, meilleur sommeil, stabilisation de l’humeur, regain d’énergie.
  • Le rapport au sucre est conditionné dès l’enfance.
  • Pour « sucrer sans sucrer », on peut utiliser de la cannelle, de la noix de coco, de la vanille en poudre, des noisettes torréfiées ou des raisins secs.
  • Pas de miracle, pour se passer de sucre il faut cuisiner.
  • Il est plutôt facile de supprimer le sucre dit « de table » mais il faut traquer le sucre caché dans les aliments industriels, dans les produits salés, dans le fructose, le lactose (et la plus part des choses en « ose »), dans l’alcool, dans les fruits transformés (compotes, jus…).
  • Le meilleur moyen de commencer la journée serait de prendre un petit déj’ salé (protéines, matières grasses+ céréales complexes).

En résumé, le sucre est partout, il a une influence sur la santé, on peut vivre sans sucre, l’entourage et l’environnement jouent des rôles essentiels.

En conclusion

Dans le second livre, l’auteur est moins extrême, elle a conservé le riz, le pain et les pâtes complètes. Elle a continué à consommer des fruits entiers et frais. Elle a parfois craqué mais globalement présente un bilan d’un an satisfaisant.

Ce qui manque c’est le « après ». Quid de la réintégration du sucre dans l’alimentation ?

Les pertes de poids des auteurs ne sont pas conséquentes, mais l’arrêt du sucre est vécue comme une philosophie de vie et une réelle prise de conscience.

Ces deux livres sont complémentaires et sont une mine d’informations. Je ne sais pas si je serai capable de relever ce défi mais j’ai beaucoup appris.

Et vous, quel est votre rapport avec le sucre ?

Publicités

2 thoughts on “No sucre ! N.Mowbray VS Zéro sucre D.Gerkens”

  1. J’ai toujours eu un rapport au sucre (et a la nourriture en général) très compliqué, je suis une « ancienne » obèse (mais pas dans ma tête) j’ai arrêté de fumer j’ai pris 5 kilos et c’est la que j’ai pris conscience que je mangeais vraiment sucré. Bon j’adore cuisiner du coup ça aide, je fais presque tout moi même et je remplace le sucre raffiné par des sucres plus complets. Depuis quelques mois au petit dej je mange des biscottes complètes et un bout de fromage, ça me cale vraiment et fini la razzia sur le sucre a 17 h (pic glycémie) bon après faut aimer le fromage a 6 h du mat hein 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s