Little Boy, Numéro 2 !

L’arrivée du deuxième enfant

IMG_3582

Quand Little Boy est né, je n’arrivais plus à me souvenir de ce que je faisais de mes soirées avant lui. Quelqu’un m’avait pourtant dit : »lorsque le deuxième arrive, on se dit que finalement c’était plutôt calme avec un enfant ». J’avais de la peine à le croire tant Little Boy usait et abusait de mon énergie. Et puis…Minuscule est arrivé !

J’aime organiser, anticiper, planifier…et heureusement parce que j’ai l’impression de ne faire que ça ! Je suis souvent rattrapée par une dure réalité : les journées ne font que 24 heures (si si !) et, malgré tous mes efforts, je n’arrive pas à me dédoubler. Malheureusement, les enfants ont bien du mal à le comprendre. Little Boy est un enfant plutôt cool au quotidien mais comme tous les enfants de deux-ans-et-demi-presque-trois-ans il a besoin d’attention. Son amabilité varie aussi au grès de sa fatigue. Minuscule, lui, a décidé que je ne devais m’occuper que de lui. A chaque fois que je le laisse quelques minutes pour son frère, il s’époumone pour me rappeler à l’ordre. Ma résistance aux pleurs grandit petit à petit, d’autant plus quand je remarque que lorsque je réapparais dans son champ de vision, les hurlements cessent instantanément. J’essaie pourtant de ruser en emmenant Minuscule dans la chambre de Little Boy mais cela ne suffit pas. Minuscule veut être dans mes bras et rien que dans mes bras. L’écharpe de portage m’a de nouveau offert la possibilité de me servir de mes deux mains la journée (quel luxe!) mais cela n’est pas suffisant.

Je suis d’une nature plutôt positive alors je me dis que ces petits garçons vont bien finir par grandir et s’autonomiser, que la première année de vie d’un enfant est toujours la plus dure pour ses parents, qu’il faut que je profite de mon bébé parce qu’on a peine le temps de dire ouf et ils rentrent déjà à l’école et, qu’enfin, notre rythme va bien finir par s’installer. Alors oui,  ma maison n’est pas aussi propre que je le voudrais, certains placards crient leurs désespoirs de ne pas être triés, ma voiture aimerait bien se faire aspirer, mon blog mériterait d’être encore plus alimenté MAIS…j’ai deux jolis garçons en pleine santé (pour le « jolis » vous accuserez la maman pas du tout objective que je suis!).

A l’arrivée du premier enfant, c’est le chaos mais, après tout, on peut le câliner à longueur de journée sans trop culpabiliser. A l’arrivée du deuxième enfant, on est partagé entre l’envie de ne pas léser le premier (qui au passage n’a pas particulièrement demandé à accueillir un nouveau membre dans la famille) et le plaisir de pouponner son nouveau né. Il faut que chacun trouve sa place dans cette famille un peu bousculée, que l’enfant unique devienne grand frère, que le bébé fraichement né accepte de partager ses parents.

Avoir un deuxième enfant, c’est une expérience unique et il faut le vivre pour le croire. Alors qu’on se pensait déjà à 100% dans ses journées, on constate que la vie peut s’accélérer encore un peu plus.

Et quand ce matin Little Boy, doté de son manteau et de son petit sac, prêt à partir pour l’école, a glissé un « Je t’aime » à son frère, je me suis rappelée à quel point c’était chouette d’avoir deux enfants !

 

Publicités

12 thoughts on “L’arrivée du deuxième enfant”

  1. Ton article est chouette! Le rat a déja une grande fille, du coup le 3 eme (pour lui) ne se pose pas pour ça et pour la raison qu’en fait j’aurais vécu dans une culpabilité permanente de me diviser, d’avoir peur de louper un truc chez l’un ou chez l’autre, et puis a coté de ça je vois mes amis qui ont deux enfants et je trouve que c’est plutot bien organisé, mais non j’aurais pas de deuxième enfant 😉
    Ils sont si choupinous tes p’tits!

  2. Je viens juste de lire ton article de découvrir ton blog tu me donner du courage parce que exténuée je suis actuellement 2 filles Sept 2012 et Mai 2015 mais elles sont tellement adorables ❤ allez m'enfait te suivre partout du coup!!

  3. Ils sont vraiment trop mimi. J’imagine le niveau de fatigue physique et psychologique…
    J’espère que minuscule fait ses nuits et que tu ne reprend pas le boulot bientôt… moi je songe très sérieusement à un 80% qd ns serons 4 pr éviter de devenir folle 😉 (ou de divorcer… au choix ^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s