Lectures pour les girls, Un petit ciné ?

Un film et un livre

Vous voulez un scoop ? J’ai réussi à retourner au cinéma ! Bon, pas avec Monsieur HJF, il ne faut pas exagérer.

Mais juste avant de reprendre le travail, je me suis accordée une séance de ciné pour un film qu’il me tardait de voir.

 316779_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx (2)

Mon Roi – Maïwenn

Synopsis : Tony est admise dans un centre de rééducation après une grave chute de ski. Dépendante du personnel médical et des antidouleurs, elle prend le temps de se remémorer l’histoire tumultueuse qu’elle a vécue avec Georgio. Pourquoi se sont-ils aimés ? Qui est réellement l’homme qu’elle a adoré? Comment a-t-elle pu se soumettre à cette passion étouffante et destructrice ? Pour Tony c’est une difficile reconstruction qui commence désormais, un travail corporel qui lui permettra peut-être de définitivement se libérer.

Mon avis : j’avais aimé le film Polisse, j’ai adoré Mon Roi. La réalisatrice met en scène une passion complétement folle entre deux personnes qui se détruisent à petits feux. Des moments d’euphorie laissent place la seconde d’après à des moments de désintégration. Le chaud et le froid sont soufflés en permanence. Bref, une vraie réussite ! Une fois sortie de la salle, je me suis dit que même si ma vie était 10 000 fois plus monotone, elle était aussi nettement plus sécurisante !

Bon et puis je n’ai jamais vraiment arrêté de lire, alors aujourd’hui je vous présente mon dernier coup de cœur :

1540-1 (2)

Le voleur de brosses à dents – Eglantine Eméyé

Résumé (par l’auteur elle-même) :  » Un jour, j’en ai eu assez. Mille fois, j’en ai eu assez. Assez de toi, Samy, assez de tous qui ne comprennent rien, de la société qui ne fait rien. Assez.
Et puis mille fois, j’ai espéré, mille fois, j’ai ri et pleuré avec toi, mille fois, je t’ai serré dans mes bras.
Alors j’ai écrit ce livre pour toi, mon petit bonhomme si différent, pour moi, et pour ton frère, afin qu’il n’oublie pas tous ces fous rires qui émaillent notre drôle de vie aussi.
J’ai écrit ce livre pour toutes ces familles dont personne ne voit le désarroi, pour témoigner de notre quotidien durant ces dix ans, déjà.
J’ai écrit ce livre en n’épargnant personne parce que personne ne nous épargne.
C’est l’histoire de notre combat, c’est l’histoire de notre amour. Un amour que j’ai cru à sens unique. Tu me prouves aujourd’hui le contraire. « 

Récit intime d’une jeune femme, d’une jeune mère confrontée au quotidien du handicap, mais aussi témoignage sans fard sur un fait de société qu’on occulte : impossible de rester indifférent au cri d’amour de cette maman qui pourrait être nous.

Mon avis : J’avais vu Eglantine Eméyé sur France 5 et j’avais trouvé son combat bouleversant. Je l’ai retrouvé dans l’émission On est pas couché sur France 2 pour la promotion de son livre et là aussi elle m’a touché. Un des chroniqueurs de l’émission avait pourtant commencé sa critique en disant « votre livre, je n’avais pas envie de le lire. Je n’avais pas envie de me prendre votre vie en pleine face ». Il est vrai que si vous cherchez une lecture légère passez votre chemin. Il faut être prêt à entendre qu’une jeune maman, qui n’a rien demandé si ce n’est être heureuse avec ses enfants, met au monde un enfant poly handicapé et autiste. Tout d’abord, elle va devoir se battre contre le monde entier pour que ses craintes soient confirmées par le corps médical. Oui, quelque chose ne tourne pas rond avec cet enfant. Puis, elle mène un combat sans merci, se sépare de son mari, élève son fils ainé, compose avec Samy son enfant autiste et tente de continuer à travailler. Eglantine Eméyé met en exergue toutes les aberrations des administrations françaises (comme devoir présenter tous les ans son enfant handicapé …histoire de bien s’assurer que le handicap ne se serait pas envolé par exemple).

Bref, c’est l’histoire d’une maman qui se bat au quotidien, pour sa survie et celle de sa famille. C’est beau, c’est émouvant, c’est désarmant. Plusieurs fois pendant la lecture de ce livre, je me suis levée pour aller embrasser mes enfants qui dormaient. Quelle chance de les avoir près de moi, quelle chance qu’ils soient juste dans la norme.

Publicités

2 thoughts on “Un film et un livre”

  1. Livre bouleversant…Maman d’une grande de 4 ans et demi et d’un p’ti gars de 14 mois, je les ai couverts de bisous à chaque fois que je refermais le livre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s