En vrac !

10 choses que je n’aurais jamais imaginé dire avant de devenir maman

IMG_6385

Parfois, quand je parle à mes enfants, je m’entends prononcer des phrases complétement improbables.

Voici quelques exemples (pas très glorieux) :

  1. « C’est ton frère, pas ton chien ! » – Quand Little Boy essaie de faire faire n’importe quoi à Minuscule.
  2. « Surprise du chef »Qui répond à la question posée 10 000 fois par jour : « On mange quoi ce soir ? ». Bon, j’avoue que coquillettes-jambon ou raviolis au four ce n’est pas hyper gastronomique mais, bonne joueuse que je suis, j’accepte volontiers le « hooooo » de déception !
  3. «  Mais je peux finir ma phrase ? » – Très sincèrement, nos discussions d’adulte le soir à table sont sans cesse entrecoupées de « Du pain ! », « Moi je n’aime pas », « Eh ben tu sais que je n’ai pas fini mon dessin à l’école », « Maman tu m’écoutes oui ? ». Alors oui, parfois, j’hausse le ton en demandant un léger temps de parole, non mais !
  4. «Arrête de te mettre les doigts dans le nez » – No comment !
  5. «J’ai deux heures devant moi, je vais pouvoir faire plein de ménage ! » – Phrase presque prononcée avec des étoiles dans les yeux. Le paradis je vous dis !
  6. « Lâche les cheveux de ton frère » – Et je ne m’adresse pas nécessairement à Little Boy. Il est coriace notre petit dernier !
  7. « On ne fonce pas dans les murs » – Les voitures en métal dans la maison c’est très joli, ça occupe bien les garçons mais depuis peu de temps ils font la course et ont un léger problème de freinage !
  8. « Mais tu penses un peu aux enfants d’Afrique ? » – Un grand classique dans ma lutte contre le gaspillage à table. Que celle qui n’a jamais utilisé cet argument lève la main !
  9. « Eh bien, je m’en fiche, c’est moi qui décide » – En ce moment, lorsque je punis Little Boy il rétorque systématiquement « Tu es méchante ! ». Parfois, j’ai le temps et/ou l’envie de m’embarquer dans une discussion sur le bien-fondé de la punition et parfois j’ai juste besoin de couper court à cette non-conversation alors je lui dis que je m’en fiche. Mais vous n’êtes pas dupes, non seulement je ne m’en fiche pas du tout, mais en plus il me blesse ce bougre !
  10. « Eh bien tant pis, tu n’iras pas à l’anniversaire de ton copain » – Chantage, chantage, chantage ! Je ne vais quand même pas me passer de 3 potentielles heures de répit en plus de sa bêtise !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s